Le roi de Bahreïn va chercher du soutien en Arabie saoudite 

le
0
À peine rentré à Riyad mercredi, le vieux roi Abdallah a repris les rênes du Conseil de coopération du Golfe.

Envoyé spécial à Manama

Après avoir été trois mois absent de son pays (pour une opération du dos aux États-Unis, suivie d'une convalescence au Maroc), le roi Abdallah d'Arabie saoudite est revenu mercredi à Riyad. Les autorités avaient préparé au vieux souverain, 86 ans, un accueil «aux petits oignons», avec marée de drapeaux verts, fanfares et enfants des écoles. Populaire pour son intégrité et sa simplicité de mœurs, peu enclin par ailleurs à la paranoïa sécuritaire, le «gardien des deux saintes mosquées» s'est même offert un bain de foule. Voilà pour la télévision.

Pour ce qui concerne les affaires sérieuses, à peine rentré dans son palais, le fils d'Ibn Séoud a longuement reçu chez lui un autre Bédouin, issu d'une très ancienne et prestigieuse tribu de la péninsule arabique, son ami Hamad ben Issa al-Khalifa, souverain de la petite île voisine de Bahreïn. Le message qu'a voulu transmettre le maître de l'État arabe le plus puissant du golfe Pe

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant