Le roi d'Espagne fustige la corruption dans son discours de Noël

le
0

MADRID, 24 décembre (Reuters) - Le roi d'Espagne Felipe VI s'en est pris à la corruption mercredi à l'occasion de son premier discours de Noël, sans allusion à sa soeur Cristina de Bourbon, qui sera jugée dès l'année prochaine pour fraude fiscale. "Peu de sujets soulèvent une opinion aussi unanime. Nous ne devons pas hésiter à couper la corruption à la racine", a déclaré Felipe VI dans un message télévisé. Agé de 46 ans, Felipe a succédé en juin à son père Juan Carlos, qui a abdiqué après avoir été fragilisé par des soucis de santé et une série de scandales, parmi lesquels l'affaire Noos qui vaut à l'infante Cristina d'être poursuivie en justice, une première pour un membre de la famille royale espagnole. Cristina, âgée de 49 ans, fait l'objet d'une enquête centrée sur les activités de son mari, l'ex-international de handball Inaki Urdangarin, accusé d'avoir détourné plusieurs millions d'euros de fonds publics par le biais de sa fondation Noos. (Immaculada Sanz, Tracy Rucinski; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant