Le riz thaï menacé par son prix élevé, plus que par les inondations dans le pays

le
0
(Commodesk) Après le Vietnam, c'est l'Inde qui intensifie ses pressions sur le riz étuvé thaïlandais. La tonne thaï s'échange aujourd'hui autour de 580/590 euros, contre 450/455 euros pour l'Indienne, constate le président de l'Association des producteurs thaïlandais de riz, Korbsook Iamsuri. Par conséquent, explique-t-il, les exportations thaïs diminuent, au fur et à mesure que les acheteurs se tournent vers d'autres producteurs. Une autre raison, conjoncturelle, vient ralentir les exportations de Thaïlande : les inondations en cours, les pires depuis 50 ans. "Les opérations sur le fleuve Chao Phraya (qui traverse Bangkok) sont complètement interrompues, les autorités ne permettant aucun trafic sur le fleuve, en raison du niveau élevé des eaux", a précisé mercredi Korbsook Iamsuri, cité par la presse locale. Ainsi, l'expédition d'au moins 100.000 tonnes a pour l'instant été retardée. Sur les 31 millions de tonnes de riz d'exportation de prévu dans le monde l'année prochaine, près d'un tiers (environ 10 millions) doivent venir de Thaïlande (Département américain de l'Agriculture). Entre janvier et septembre, celle-ci a déjà exporté 9 millions de tonnes. Environ 1,6 million d'hectares a été endommagé par les inondations, selon les chiffres communiqués par l'Organisation des Nations unies pour l'Agriculture et l'Alimentation. Soit 12,5% des cultures, dans un pays où les agriculteurs représentent 40% de la population active.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant