Le riz, principale victime du retard de la mousson en Inde

le
0

(Commodesk) Alors que la mousson n'a fait son apparition que très tardivement sur la plupart des régions agricoles indiennes, les conséquences seront différentes selon les cultures. Pour le blé et le maïs, le manque de précipitation sera en partie compensé par une augmentation des surfaces.

En revanche, les rizicultures, essentiellement situées dans l'est du pays, souffrent particulièrement du manque d'irrigation. Habituellement, la période de la mousson, à partir de juin, assure l'essentiel des besoins en eau de cette culture. Pour 2012, la récolte devrait être en baisse de 5 à 7% par rapport à l'année précédente, estime l'Institut de recherche sur les politiques alimentaires, cité par la presse locale.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant