« Le risque de l'aventurisme »

le
0
« Le risque de l'aventurisme »
« Le risque de l'aventurisme »

L'ancien ministre des Affaires étrangères, l'homme du non à la guerre en Irak de George W. Bush, vient de publier « Mémoire de paix pour temps de guerre »*.

 

Comment expliquez-vous l'élection de Donald Trump ?

Dominique de Villepin. Cette élection est le symptôme d'un malaise. Un malaise de la démocratie américaine et plus largement des démocraties occidentales. Il y a un puissant sentiment d'humiliation dans cette Amérique blanche qui souffre particulièrement de la crise industrielle. Donald Trump a tenu un discours qui répond à cette humiliation par un rêve de grandeur, un sentiment de fierté possible à retrouver. Il fait la synthèse de différentes formes de populisme qu'on connaît en Europe : celui qui s'exprime en Italie avec Beppe Grillo, avec un côté cirque, le populisme en France avec des relents xénophobes, le nationalisme sourcilleux d'Europe de l'Est...

 

Les réponses de Donald Trump sont-elles inquiétantes ?

Ses propositions démagogiques, populistes ou xénophobes, sa tentation isolationniste, de fermeture en matière d'immigration, d'économie et de commerce, sont inquiétantes. Notamment sa tentation d'engager une guerre commerciale avec la Chine.

 

Comme président, il mettra ses menaces à exécution ?

Il faudra voir la majorité dont il disposera exactement au Congrès — et sa loyauté. Le système américain est fait de contre-pouvoirs importants, entre l'échelon local et l'Etat fédéral, des compromis sont possibles. Et ne sous-estimons pas le pragmatisme américain : Donald Trump mettra-t-il un peu d'eau dans son vin ? Le président élu a plusieurs mois avant d'entrer à la Maison-Blanche, cela peut faire office de sas de décompression.

 

Pour qu'il apprenne le métier de président ?

Oui, parce qu'il n'a pas d'expérience politique ni internationale. Il sera testé par les puissances : la Russie, la Chine... Aux Etats-Unis même, d'aucuns vont tester sa volonté d'aller ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant