Le risque d'alcoolisme vu à l'âge de 5 ans

le
0
Des chercheurs se sont intéressés à l'enfance pour prédire les conduites addictives : ce n'est pas l'enfant à problèmes qui présente le plus de risques!

La plupart des études portant sur l'alcoolisme se sont attachées à montrer comment l'environnement de l'enfant, et particulièrement la consommation de ses parents, pouvait influer sur ses risques d'addiction. En juillet, une équipe de chercheurs britanniques et américains a pour la première fois tenté de dépasser ces observations en s'intéressant à la personnalité de plus de 13.000 enfants de moins de cinq ans résidant dans le comté d'Avon, dans le sud-ouest de l'Angleterre. Leur première conclusion remet en cause les lieux communs: un enfant très sociable aurait autant de risques de tomber dans l'alcoolo-dépendance qu'un enfant confronté à de graves troubles émotionnels et comportementaux.

Pas de fatalité

Les chercheurs, dont le travail a été publié dans la revue Alcoholis...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant