Le risque chinois peut-il faire baisser les Bourses mondiales ?

le
0
La Muraille de Chine (©Wikemedia Commons)
La Muraille de Chine (©Wikemedia Commons)

Patrick Legland et Daniel Fermon, à la Société Générale s'interrogent sur le risque chinois et ses conséquences pour les actions dans le monde. Selon les deux stratèges, il existe une forte probabilité que la Chine ne parvienne pas à tenir son objectif d'une croissance du Produit intérieur brut d'environ 7% cette année.

Les économistes de la banque estiment en effet que l'assouplissement monétaire et fiscal aura du mal à compenser les effets négatifs liés à la restructuration des dettes publiques locales. Les réformes majeures engagées en 2015 devraient comprendre un plan de restructuration des entreprises publiques et une plus grande ouverture des marchés financiers.

Les deux experts de la Société Générale prévoient de nouvelles réductions des taux directeurs et des mesures de soutien ciblées pour éviter un effondrement du marché immobilier, déjà mal en point.

Pourtant, malgré l'affaiblissement de la garantie publique lié aux réformes engagées, Patrick Legland et Daniel Fermon comptent encore sur le pouvoir central pour accompagner la réduction du levier financier. La grande confiance des investisseurs locaux s'est d'ailleurs traduite par une hausse de la Bourse locale de plus de 50% au second semestre 2014.

Mais la consommation reste insuffisante pour compenser le recul de l'investissement et des

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant