Le rêve, la tête et le catogan

le
0
Le rêve, la tête et le catogan
Le rêve, la tête et le catogan

Aujourd'hui, il ne reste quasiment plus rien. Les souvenirs ont été déchirés, le rêve avec. Lors de l'été 2009, Zlatan Ibrahimović grimpait la plus haute marche de sa carrière en signant au FC Barcelone. Puis, le Philosophe a jugé.

Cela aura finalement duré dix-huit longues années. C'est une histoire d'amour avec tout ce que cela peut comporter. Sur la table, il y a des larmes, des chèques, de la tendresse, des lettres, des rires, des sourires et des souvenirs. Le premier jour, le 25 février 1995, Massimo Moratti rêvait de faire revivre "la Grande Inter". Sous ses lunettes et sa dégaine toujours bien ficelée, il fallait le voir souffler et espérer avec la profonde déraison qui l'habitait. Avec le temps, elle s'est chiffrée à plus d'un milliard, mais qu'importe. Moratti sait qu'il a réussi son pari : l'Inter Milan est redevenue l'Inter avec, sous sa présidence, cinq titres de champion d'Italie consécutifs – dont un donné à la suite du scandale du Calciopoli – et une C1 en 2010 pour ne citer que ça. Lorsqu'il se repasse les images, le pétrolier tombe parfois sur cet instant, cette scène iconique du 31 mai 2009. L'Europe du foot n'a pas encore sombré dans la folie d'un mercato festival placé sous le signe de la surenchère permanente où Kaká quittera Milan pour Madrid avec une étiquette sur le front à 65 millions d'euros, Benzema filera de Lyon pour la capitale espagnole pour une enveloppe de 35 millions et Cristiano Ronaldo embrassera le Real pour la somme record de 94 millions. L'heure est alors à la fête à San Siro : l'Inter vient de battre difficilement l'Atalanta (4-3), d'assurer sa couronne et Mourinho pose sa première pierre significative en Italie au bout de sa première saison. Plus que ça, il se déchaîne, il sourit et saute dans tous les sens. Pourquoi ? Car à neuf minutes de la fin du temps réglementaire, Zlatan Ibrahimović vient d'inscrire le dernier but de sa saison avec l'Inter, son vingt-cinquième en Serie A, qu'il vient aussi de faire tomber le maillot et qu'il assure son titre de meilleur buteur du championnat. Sur une talonnade. Comme si Zlatan ne savait définitivement pas dire au revoir normalement.

Youtube
Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant