Le retrait de l'Afrique du Sud de la CPI jugé inconstitutionnel

le
2
 (Ajoute réaction du ministre de la Justice) 
    JOHANNESBURG, 22 février (Reuters) - La Haute Cour d'Afrique 
du Sud a jugé mercredi contraire à la Constitution la décision 
du gouvernement de se retirer de la Cour pénale internationale 
(CPI) de La Haye. 
    Pretoria a notifié la CPÏ en octobre de sa décision de 
cesser d'y siéger, estimant que sa présence était incompatible 
avec la législation sud-africaine. 
    L'Alliance démocratique d'opposition avait déposé un recours 
contre cette décision et c'est sur ce recours que la Haute Cour 
s'est prononcée mercredi.  
    Le ministre de la Justice, Michael Masutha, a fait savoir 
que le gouvernement entendait maintenir sa décision de retrait 
de la CPI. Il a ajouté que le gouvernement réagirait au jugement 
de la Haute Cour après l'avoir étudié en détail. 
    Active depuis 2002 et composée de 124 Etats membres, la CPI 
est la première juridiction jouissant d'une compétence 
internationale permanente pour juger les cas de génocide, de 
crimes contre l'humanité et de crimes de guerre. 
    Plusieurs pays africains reprochent à cette instance créée 
par le traité de Rome en 1998 de concentrer essentiellement ses 
efforts sur l'Afrique. 
    Pour se retirer du traité de Rome, un pays doit en informer 
le secrétaire général de l'Onu. Son retrait prend officiellement 
effet un an plus tard. 
 
 (James Macharia, Gilles Trequesser pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 11 mois

    La CPI ne juge que les dirigeants africains que les USA évincent par des coups d'Etat.

  • charleco il y a 11 mois

    Le dossier de Laurent Gbagbo est vide et il est toujours en prison.