Le retour raté de Cissokho

le
0
Le retour raté de Cissokho
Le retour raté de Cissokho

Il était revenu à Porto pour se relancer, pour revivre de beaux souvenirs. Malheureusement pour Aly Cissokho, en foot comme en amour, ça ne marche jamais avec les ex. Une prestation horrible contre Maritimo en début de saison a peut-être déjà flingué son année...

Ce 15 septembre 2015, Aly Cissokho fêtait son 28e anniversaire. Son premier avec le FC Porto, où il était brièvement passé en 2009 après avoir explosé du côté de Setúbal quelques mois plus tôt. Le natif de Blois ne devrait pour autant pas garder de merveilleux souvenirs de ce mardi à moitié festif. D'une, parce qu'il a soufflé ses bougies à Kiev, et de deux, parce que ses retrouvailles avec les Dragons sont peut-être déjà complètement foirées. Oui, la saison ne fait que commencer, mais l'international français a déjà eu le temps de commettre une bourde qui a coûté deux points aux siens sur la pelouse de Maritimo à l'occasion de la deuxième journée de Liga Nos. À la sixième minute, Cissokho lit mal la trajectoire du centre adverse – on est même carrément pas loin de l'analphabétisme –, fait semblant de sauter et laisse Edgar Costa, qu'il était censé marquer, tromper un Casillas impuissant de la tête. De quoi foutre Lopetegui en rogne. C'est que le Basque tenait à gagner cette rencontre. Pour ne pas perdre de points sur ses concurrents directs, bien sûr, mais surtout pour conjurer le sort. Depuis qu'il a repris Porto, le club ne gagne plus sur l'île de Madère. Pour cette faute, le latéral prêté par Aston Villa a donc pris très cher. Non convoqué pour la réception d'Estoril la semaine suivante, il a surtout vu Pinto da Costa chercher en catastrophe un autre arrière gauche en Angleterre, à savoir le Mexicain Miguel Layún. Résultat, alors que Cissokho devait avoir le beau rôle suite au départ d'Alex Sandro à la Juve, celui-ci se retrouve désormais dans l'inconfortable position d'alternative à un joueur qui n'a même pas eu à faire ses preuves pour lui chiper sa place. Dur. Très dur.

Quand Cissokho muselait Rooney et CR7


Au moment de reposer ses valises sur les côtes portuenses, l'ancien joueur de Gueugnon ne s'attendait pas du tout à vivre pareil début d'exercice. Au contraire, il était soulagé de retrouver une maison qu'il avait quittée en 2009. "Cela fait six ans déjà, mais je n'ai jamais oublié le FC Porto, il était toujours présent dans ma tête. Je suis très content de revenir ici", a-t-il déclaré devant les caméras de Porto Canal le jour de sa signature, au mois d'août dernier. Sans doute n'aurait-il jamais dû en partir. Car, malgré quelques bons matchs ça et là, notamment à Lyon, Aly Cissokho n'aura plus jamais retrouvé le niveau qui était le sien à l'époque où il foulait les…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant