Le retour en grâce de cet abruti de fonctionnaire

le
6
Dans son pamphlet, Jérôme Morin avait vivement critiqué son poste dans la fonction publique. (Photo d'illustration : couverture du livre « On ne réveille pas un fonctionnaire qui dort »).
Dans son pamphlet, Jérôme Morin avait vivement critiqué son poste dans la fonction publique. (Photo d'illustration : couverture du livre « On ne réveille pas un fonctionnaire qui dort »).

Jérôme Morin, fonctionnaire de la mairie PS de Pontault-Combault, en région parisienne, respire. Le tribunal administratif de Melun a annulé vendredi sa mise à pied. Il avait été sanctionné en février 2013 après la publication d'un pamphlet Abruti de fonctionnaire pour violation de son obligation de réserve, avec suspension de son salaire, pour dix-huit mois, dont six mois avec sursis. Une des plus fortes sanctions administratives pour un fonctionnaire français.

Dans son pamphlet, Jérôme Morin, masqué, racontait avec humour sa mise au placard. En filigrane, il livrait le quotidien d'un fonctionnaire. Extrait : « Je suis fonctionnaire territorial dans une ville de plusieurs dizaines de milliers d'habitants : la collectivité de Poufoulah. Le cadre de vie y est sympathique. La délinquance rare. Les ronds-points sont nombreux et joliment fleuris. Tout le monde les admire. Si les habitants savaient que chacun coûte près de 4 000 euros de fleurs par trimestre, ils perdraient sans doute leur sourire. » L'équipe municipale, elle, n'avait guère souri en lisant ces quelques lignes aussi aiguisées que des griffes...

Quelques jours avant la publication de cette décision de justice, Jérôme Morin, cadre spécialiste des questions environnementales, nous confiait son désir de réintégrer un poste à la mairie de Pontault-Combault en adéquation avec ses compétences. Si la municipalité ne fait pas appel ? elle a deux mois ?, il...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le lundi 20 juil 2015 à 14:28

    Toutes ces fleurs sont pour lutter contre le réchauffement climatique. je comprends mieux les calculs qui estimaient son coût à 100 milliards par an.

  • am013 le lundi 20 juil 2015 à 11:14

    et en plus il n'a fait que dire la vérité...doit on sanctionner ceux qui disent la vérité ? les politiques ne l'aiment pas...12000€ de fleurs par an et par rond point, la brigade financière devrait aller faire un tour dans cette mairie je pense

  • frk987 le lundi 20 juil 2015 à 10:55

    Comme je l'ai souvent dit on peut parler de burnout dans le privé, mais dans l'administration c'est la dépression la principale cause du mal-être. Restez 10 ans à vous lever chaque matin en ayant comme seul but de consulter les cours de la bourse ou de la météo...c'est super motivant. Et c'est le rôle de 50% des agents.......

  • frk987 le lundi 20 juil 2015 à 10:50

    Vous savez, les fonctionnaires ne sont pas demandeurs dans leur grande majorité d'être inactifs, c'est bien tout le drame de la fonction publique, 50% au placard pour des causes les plus variées allant d'idées politiques opposées, ou bien de "cracher" dans la soupe en déclarant les abus inadmissibles des dépenses. Au final, on a deux administrations en France, 50% en activité et 50% en réserve, et à chaque élection on alterne; Voilà la réalité de l'Administration avec un grand A.

  • jyth01 le lundi 20 juil 2015 à 08:51

    Curieux, les réactions des quelques rares fonctionnaires lucides sont étouffées et rarement publiées par une presse aux ordres....qui a dit démocratie?

  • M2723293 le lundi 20 juil 2015 à 08:39

    on comprend mieux pourquoi ils pleurent après la dotation de l'état.Donnons tous les détails aux contribuables et ils iront voter de nouveau.