Le retour discret de Valérie Trierweiler

le
0
Comme l'avait souhaité François Hollande en juillet, Valérie Trierweiler a suivi son compagnon aux États-Unis, en respectant les règles du protocole.

Le cortège se gare devant l'entrée de l'hôtel Setai sur la Ve Avenue, lundi en fin de journée. François Hollande descend, salue la presse française qui l'attend d'un geste de la main et s'engouffre dans l'entrée. Le chef de l'État est à New York, pour trois jours, où il participe à l'Assemblée générale de l'ONU. Valérie Trierweiler ne marche pas à côté de lui: elle était dans une autre voiture que le chef de l'État et suit quelques mètres derrière, sans tourner la tête vers les caméras. La «first girlfriend» est de retour, embarquée dans un déplacement officiel. Avec désormais la volonté de ne plus faire de vague. Ironie des agendas politiques, Ségolène Royal sera, elle aussi, à New York mercredi. L'ancienne compagne de François Hollande participe à une réunion du présidium de l'Internationale socialiste.

Mardi, toute la journée, Valérie Trierweiler a suivi son compagnon en respectant les règles du protocole, comme l'avait souhaité François Hol

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant