Le retour des «mégafusions», signe d'optimisme aux États-Unis

le
0
Le rachat de Dell, la reprise de Heinz et le mariage entre American Airlines et US Airways viennent d'être lancés.

Les entreprises américaines sortent leur carnet de chèques pour des montants que l'on n'avait plus vu depuis 2000. Depuis le 1er janvier, le volume de fusions et acquisitions d'entreprises aux États-Unis atteint déjà 219 milliards de dollars, selon les données de Dealogic. C'est 158 % de plus que l'an dernier. Logique, car les opérations géantes se sont enchaînées ces derniers jours, du rachat de Dell (24,4 milliards de dollars) à celui de Heinz annoncé jeudi dernier (28 milliards, dette comprise) en passant par la fusion d'American Airlines et US Airways (11 milliards)...

«Depuis la faillite de Lehman Brothers en 2008 et le début de la crise du crédit, on n'avait connu que vingt fusions ou acquisitions de plus de 20 milliards de dollars... dont six ont été annoncées depuis la mi-octobre », relève Richard Perterson, directeur des val...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant