Le retour de Poutine contesté dans la rue

le
0
De violents incidents ont eu lieu dimanche à Moscou, avant l'investiture du président lundi.

«Pozor!» Honte! Dans un nuage de gaz lacrymogène, des dizaines de manifestants gisent à terre, certains battus à coups de matraque sur la tête par des policiers antiémeute casqués et munis de gilets pare-balles. En réponse, des militants, vraisemblablement anarchistes, attaquent les policiers en se saisissant de barrières métalliques disposées tout le long du cortège ou de morceaux d'asphalte.

C'est sur ce tableau d'une violence inhabituelle à Moscou que s'ouvre le troisième mandat de Vladimir Poutine. À la veille de son investiture officielle, qui sera bénie par le patriarche Kirill, l'opposition organisait dimanche une «marche des millions». La marche n'a certes pas rempli la promesse de son intitulé, mais elle a mobilisé plusieurs dizaines de milliers de personnes, faisant mentir les nombreux commentateurs qui prédisaient un essoufflement fatal du mouvement. Dans le cortège, la plupart sont venus en simples citoyens, sans autre étiquette que leur créativité

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant