Le retour de Nicolas Sarkozy bouscule la classe politique

le
30
Le retour de Nicolas Sarkozy bouscule la classe politique
Le retour de Nicolas Sarkozy bouscule la classe politique

Nicolas Sarkozy est de retour dans l'arène politique. Très officiellement et sans se dérober derrière des confidences off. Entamé avec la publication d'un message sur les réseaux sociaux annonçant sa candidature à la présidence de «(s)a famille politique», le weekend s'est clos sur son intervention de 45 minutes sur France 2, puis sa présence au parc des Princes pour le match PSG-OL. Logiquement ce lundi matin, les personnalités politiques se sont bousculées dans les matinales pour commenter ce premier entretien télévisé.

A gauche, peu mobilisée, on moque le retour du revenant qui assure avoir changé. Dans la famille UMP-UDI, on se frotte les mains, tout en s'inquiétant que Nicolas Sarkozy regarde bien au-delà de la présidence de l'UMP. Le combat interne, pour la présidence de l'UMP, dont le vote a lieu le 29 novembre, et pour la primaire en vue de 2017 ne font que commencer. 

Notre question du jour : Nicolas Sarkozy vous-a-t-il convaincu ?

VIDEO. L'édito du Parisien. Sarkozy a-t-il changé ?

>> Retrouvez les réactions politiques au retour de Nicolas Sarkozy

16h30. Najat Vallaud-Belkacem juge qu'il n'a «pas changé». La ministre de l'Education nationale, en visite dans un lycée professionnel près de Tours (Indre-et-Loire), estime que Nicolas Sarkozy «n'a pas changé, même s'il a cherché à le paraître pendant les premières minutes» de son interview. «Sur le bilan, nous avons des éléments à produire, y compris sur celui de l'ancienne majorité», a-t-elle poursuivi au sujet des critiques acerbes lancées par l'ancien président de la République. «J'ai entendu dire que la création de 60 000 postes d'enseignants était inutile. J'espère que ce message sera entendu par les parents et les enseignants», a conclu Najat Vallaud-Belkacem. 

14h45. Nicolas Sarkozy a convaincu 45% des Français. Selon notre sondage Odoxa pour «le Parisien» - «Aujourd'hui en France», 55% des Français ayant vu ou ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5842479 le mardi 23 sept 2014 à 15:24

    SARKOZY est un homme honnête sur lequel les journalistes français se sont acharnés durant tout son mandat.J'espère qu'il voudra bien accepter de se représenter pour 2014.

  • M7097610 le lundi 22 sept 2014 à 23:30

    Sarkozy-Bismuth et Berlusconi : même combat ! seuls face à la justice. J'espère que la justice française vaut la justice italienne !

  • M3155433 le lundi 22 sept 2014 à 22:56

    Et encore un politicard qui rentre par la fenetre , sans honte , comme tous les autres , apres plusieurs affaires louches en cours ou en non lieus (= une specialité , héritée de la France Afrique ?). Un metier a vie indéboulonnable , que pour l'argent et le pouvoir , des intrigues tout le temps , ou l'interet de la France est inexistant...on le voit rien qu'a leur morale , ou aux déficits catastrophiques

  • frk987 le lundi 22 sept 2014 à 17:56

    Comme aux US Rodde12, juges et sheriffs élus....au moins on ne peut pas les taxer d'être anti... leurs opinions sont affichées clairement.

  • rodde12 le lundi 22 sept 2014 à 17:43

    Sarko à trouvé le moyen d'accélérer le calendrier judiciaire. Nous aurons bientôt du nouveau. Le syndicat doit faire les poubelles et chercher des voies. De quoi auraient ils l'air s'il revenait? Il y aurait peut être même des textes sur l'éthique des magistrats et pourquoi pas les soumettre à un régime électif puisqu'ils veulent faire de la politique.

  • M1343167 le lundi 22 sept 2014 à 17:32

    Nous savons aussi faire une interprétation des chiffres; STOP de nous prendre pour des moutons suiveurs et aveugles ...

  • frk987 le lundi 22 sept 2014 à 17:28

    J'allais l'écrire M13... 45% contre 13%, effectivement il y a des journaleux qui mériteraient une mutation au fin fond de la Patagonie.

  • M1343167 le lundi 22 sept 2014 à 17:25

    45% de convaincus, pour un retour "raté" (lire l'hebdo socialos l'express, ils deviennent ridicules ce jour) ... no comment, si, sauf que l'autre limace se tient à13% d'avis positifs, soit 87% de non convaincus !!!

  • M5805986 le lundi 22 sept 2014 à 16:54

    NS est parti pour une course contre la montre avec la justice, procès dans pas mal de temps, appel de NS, donc autre procès après 2018 et, si il est élu président, immunité...Enfin, un point positif, il va bien devoir faire des propositions concrètes. C'est là que l'on va voir le soit disant "homme nouveau" qu'il prétend être.

  • exmarot9 le lundi 22 sept 2014 à 16:41

    pauvre France, elle n'a plus personne d'autre? il va faire du bruit avec toutes les casseroles qu'il traîne