Le retour de la loi Florange

le
0
La proposition de loi des députés Bruno Le Roux et François de Rugy vise à mettre des bâtons dans les roues aux OPA hostiles en France.

Une loi pour «redonner des perspectives à l'économie réelle». Tout un programme - notamment cosigné par Bruno Le Roux, chef de file des députés PS, et François de Rugy, son homologue écologiste - dont l'examen commence aujourd'hui à l'Assemblée nationale après que le gouvernement a décidé que le texte méritait une procédure accélérée. Cette proposition de loi comporte deux grands chapitres: le premier, c'est essentiellement l'obligation pour un groupe de rechercher un repreneur pour les sites français qu'il compterait fermer. Le second revisite le droit boursier.

Les deux volets ont un point commun: ArcelorMittal. Il s'agit en effet de donner corps à la promesse faite à Florange par François Hollande, alors en campagne électorale, sur l'obligation de cession des rites rentables - même si la notion de rentabilité, juridiq...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant