Le retour de DSK ne fait pas l'affaire du PS

le
0
Bientôt en France, l'ancien patron du FMI n'est pas attendu à bras ouverts.

Dominique Strauss-Kahn? Connais pas. Alors que le retour en France de l'ancien directeur général du FMI est annoncé pour la fin de la semaine, peut-être dimanche, ses alliés commencent à prendre leurs distances, embarrassés par leurs liens politiques avec l'ancien favori du PS pour l'élection présidentielle de 2012. Après l'arrêt des poursuites pénales à New York pour une affaire d'agression sexuelle au retentissement planétaire, DSK a fini par devenir un brin encombrant pour les socialistes. Notamment pour Martine Aubry qui avait passé un accord avec lui en 2008 à l'occasion du congrès de Reims pour s'emparer du PS. Il s'agissait alors d'empêcher Ségolène Royal de prendre le parti pour conserver les chances de DSK, pendant son «exil» au FMI, de pouvoir se présenter en 2012.

Ses excuses formulées lundi devant ses anciens collaborateurs du Fonds monétaire international et le fait qu'il reconnaisse devant eux avoir commis une «erreur» a libéré la parole chez

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant