Le retour d'un dissident UMP rend Jouanno «très amère»

le
0
Trois mois après sa suspension de l'UMP pour avoir déposé une liste dissidente lors des sénatoriales, Pierre Charon est réintégré dans le parti majoritaire. Une décision peu appréciée par sa rivale, cible pendant la campagne de propos déplacés.

La réintégration au sein de l'UMP de Pierre Charon, décidée ce mercredi, passe mal du côté de son ancienne rivale, la sénatrice UMP de Paris Chantal Jouanno. Pierre Charon avait en effet conduit une liste dissidente du parti présidentielle face à l'ex-ministre des Sports, tout en tenant des propos grossiers à encontre.

La réintégration de Pierre Charon «n'a été conditionnée par aucune excuse publique», se désole Chantal Jouanno. «Si on peut vous traîner dans la boue et que ça passe inaperçu», c'est «une preuve de plus qu'on ne considère pas tellement les femmes», regrette-t-elle.

En pleine campagne pour les sénatoriales, Pierre Charon, alors conseiller UMP de Paris et vice-président du conseil général de la capitale, avait souhaité minimiser l'impact de sa liste dissidente sur les résultats de l'UMP à Paris. Il avait alors déclaré que la tête de liste officielle du parti Chantal Jouanno, ancienne championne de karaté, «sera forcément élue, qu'ell

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant