Le retour aux valeurs comme thérapie

le
0
Le retour aux valeurs comme thérapie
Le retour aux valeurs comme thérapie

« Sans valeur, la puissance n'est rien » Si un slogan publicitaire devait résumer l'état d'esprit de l'Evian TGFC, il serait proche de celui-ci. Samedi, en déplacement à Valenciennes, les hommes de Pascal Dupraz ont engrangé trois points précieux après plus d'un mois sans victoire. Un dernier succès empoché encore une fois chez un concurrent direct, l'AC Ajaccio (3-2), au soir du 14 septembre dernier. Comme lors de cette victoire en territoire corse, les Haut-Savoyards ont utilisé des arguments simples mais primordiaux pour l'emporter. « Sur notre maillot, il est écrit Croix de Savoie. Et ce sont les vertus des Croix que j'ai vu ce soir, s'est réjouit l'entraîneur evianais en conférence de presse. Opiniâtreté, engagement, solidarité, les Croix sont de retour. Aujourd'hui c'était un match tendu. On l'a mieux maitrisé que Valenciennes, mais on aurait pu prendre un but. Pour être honnête, à un moment, j'aurais pu me satisfaire du point du match nul. Cela ne m'empêchait pas de rester ambitieux. Je suis donc très heureux d'avoir empoché la victoire ! Je salue la performance de ce groupe, uni et qui vit bien. »

Sougou en sauveur

Arrivé en prêt cet été de Marseille, Pape Amodou Sougou a été le héros de la soirée avec son deuxième but depuis son arrivée à Evian. « C'est un but et une victoire qui fait du bien à tout le monde et à moi en particulier, a-t-il confié. Surtout qu'en début de match, j'ai eu des occasions pour permettre à l'équipe de mener. Sur la première, j'ai glissé et perdu mes appuis. Depuis le début de saison, on n'arrivait pas à disputer des matches sans prendre de but. Ça a été le cas ce soir, c'est une grande satisfaction. Sur mon but, j'ai mal contrôlé mon ballon, puis j'ai réussi à crocheter un défenseur qui revenait avant d'enchaîner sur une frappe. Le plus important, c'est d'avoir gagné. » Un succès, le troisième de la saison, qui permet au club haut-savoyard de prendre un peu d'air sur la zone de relégation. Et de déjà penser à la réception de Toulouse, le 2 novembre prochain.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant