Le résultat net 2015 de Saft affecté par une dépréciation

le
0
UNE DÉPRÉCIATION AFFECTE LE RÉSULTAT NET DE SAFT POUR 2015
UNE DÉPRÉCIATION AFFECTE LE RÉSULTAT NET DE SAFT POUR 2015

PARIS (Reuters) - Le résultat net de Saft a plongé de 72% en 2015 en raison de 35,9 millions d'euros de dépréciations d'actifs dans la technologie lithium-ion et de charges de restructuration liées à la mise en oeuvre du plan de restructuration Power 2020 annoncé à la fin de l'année dernière.

"Le stockage d'énergie a été la déception de 2015", a déclaré Ghislain Lescuyer, le président du directoire, lors d'une conférence téléphonique.

Il a précisé que de nombreux clients industriels de Saft continuaient d'utiliser des batteries classiques plus longtemps que prévu et que les batteries au plomb représentaient toujours 80% du marché.

"L'adoption par nos clients des batteries lithium-ion a été plus tardif que prévu"", a-t-il ajouté, justifiant ainsi les dépréciations d'actifs réalisées sur les usines de batteries lithium-ion de Jacksonville (USA) et de Nersac (France).

Le chiffre d'affaires du groupe a totalisé 759,4 millions en 2015 (+1,9%), l'Ebitda 110,4 millions (+6,2%) et le résultat net 13,6 millions (-71,7%) en données publiées (49,5 millions d'euros en données ajustées). Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S s'établissait respectivement à 752 millions, 109,7 millions et 49,8 millions.

Le groupe n'a pas fourni de prévision pour 2016, jugeant les conditions de marché trop incertaines mais a confirmé ses objectifs de moyen terme, à savoir un chiffre d’affaires de plus de 900 millions d’euros et une marge d’au moins 16% à l’horizon 2019.

(Geert de Clercq et Jean-Michel Bélot, édité par Alexandre Boksenbaum-Granier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant