Le résultat net 2011 de Scor plus élevé que prévu

le
0

PARIS (Reuters) - Le réassureur Scor a annoncé jeudi un résultat net 2011 en baisse mais plus élevé que prévu après une année marquée par de nombreuses catastrophes naturelles.

Le résultat net du groupe a reculé de 21,1% à 330 millions d'euros, un chiffre supérieur au consensus Thomson Reuters I/B/E/S de 280 millions.

"Des catastrophes telles que le séisme au Japon et les inondations en Thaïlande ont prouvé l'efficacité de la politique de protection du capital mise en place par Scor", a commenté dans un communiqué son PDG Denis Kessler.

"Notre allocation d'actifs prudente nous a protégés contre la plupart des effets indésirables des turbulences des marchés financiers, notamment de la crise des dettes souveraines dans la zone euro", a-t-il poursuive.

Le ratio combiné net, qui mesure la rentabilité technique des souscriptions en rapportant les coûts des sinistres et des frais aux primes encaissées, s'est dégradé de 98,7% en 2010 à 104,5% en 2011 en réassurance non-vie.

Ce chiffre négatif s'explique en partie par le fait que chaque trimestre a connu ses catastrophes naturelles avec par exemple le tremblement de terre au Japon au début de l'année, les tornades aux Etats-Unis au deuxième trimestre, les inondations au Danemark et en Thaïlande sur la dernière moitié de l'année.

Après un début d'année dans le rouge, Scor avait annoncé en juillet avoir renoué avec les bénéfices après les pertes causées par ces catastrophes.

Le chiffre d'affaires (primes brutes émises) a progressé de 13,6% à 7,6 milliards d'euros alors que le consensus Reuters tablait sur 7,44 milliards.

Scor propose de verser un dividende au titre de 2011 inchangé à 1,10 euro par action.

Julien Ponthus, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant