Le résultat de la présidentielle autrichienne invalidé

le
0
    VIENNE, 1er juillet (Reuters) - La Cour constitutionnelle 
autrichienne a invalidé vendredi pour irrégularités le résultat 
du second tour de l'élection présidentielle, disputé le 22 mai, 
qui a vu le candidat du FPÖ (extrême droite) Norbert Hofer, 
échouer de très peu face à l'indépendant Alexander Van der 
Bellen. La Cour a ordonné la tenue d'un nouveau scrutin. 
    Avec 50,3% des suffrages, Alexander Van der Bellen a devancé 
Norbert Hofer de 31.000 voix seulement. 
    La Cour constitutionnelle a relevé de nombreuses 
irrégularités lors du dépouillement des plus de 700.000 
bulletins de vote par correspondance, estimant que le doute 
était suffisant pour déclarer l'invalidation du scrutin. 
    Ces votes par correspondance ont fait pencher la balance en 
faveur d'Alexander Van der Bellen, un ancien Vert qui briguait 
la présidence sous l'étiquette d'indépendant.  
    La Cour n'a en revanche pas récolté de preuves de 
manipulation du scrutin. 
    Le chef de l'Etat autrichien joue traditionnellement un rôle 
protocolaire mais il dispose de certains pouvoirs, comme celui 
de nommer le chancelier, de révoquer le gouvernement et assume 
le rôle de chef des armées. 
    La décision du tribunal constitutionnel de Vienne survient 
une semaine après le résultat du référendum britannique en 
faveur d'un Brexit.  
    Les inquiétudes d'une partie des électeurs concernant 
l'emploi et l'immigration ont largement nourri le vote en faveur 
d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne tout comme 
elles ont nourri le vote en faveur du FPÖ en Autriche.  
 
 (Francois Murphy; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant