Le réseau WeChat attire les marques de luxe

le
0
Captures d'écran de la boutique Dior sur WeChat.
Captures d'écran de la boutique Dior sur WeChat.

La maison française Dior a mis en vente un sac inédit sur la plate-forme chinoise.

Acheter un sac à main d’une griffe de luxe française avec son smartphone ? C’est désormais possible en Chine. Début août, Christian Dior est devenu la première marque de luxe à avoir vendu des sacs haut de gamme sur WeChat, un réseau social qui revendique avoir plus de 760 millions d’utilisateurs. Lancée par le groupe Tencent en 2011, l’application a su se rendre indispensable à tout possesseur de smartphone en Chine. Elle propose un savant mélange de Facebook, Twitter, Messenger et Paypal, et utilise massivement le système des « QR code » (un équivalent numérique des codes-barres). WeChat fonctionne comme un écosystème à part entière où les internautes peuvent, sans sortir de l’application, discuter, recommander des articles ou payer… aussi bien des factures d’électricité que des courses au supermarché et leur taxi.

Après avoir ouvert sa boutique sur WeChat le 1er août, Dior a mis en ligne un sac à main en édition limitée, le Lady Dior Small China Valentine, sur son compte. Objectif : profiter de la Saint-Valentin chinoise, mardi 9 août, pour déclencher des ventes. Le modèle a été pris d’assaut et les stocks épuisés en une journée, malgré un prix conséquent de 28 000 yuans (3 784 euros). L’opération de communication est également réussie : d’après l’agence digitale Curiosity, qui n’a pas participé à cette campagne, des articles au sujet de Dior ont été lus 600 000 fois sur WeChat le jour du lancement de la campagne.

Un secteur lontemps rétif au e-commerce Une telle ini...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant