Le réseau Tor comme alternative à la future loi sur le renseignement ?

le
0

Alors que le gouvernement souhaite mettre en place une loi sur le renseignement pour tracer les faits et gestes des internautes français, nombreux sont ceux à la recherche de solutions permettant de ne pas être espionné. Parmi elles figure Tor, un réseau décentralisé et anonyme, permettant en principe d'être intraçable sur le Web.Tor repose sur le principe de réseau mélangé. Cela signifie qu'il est composé d'une multitude de couches de routeurs, tous connectés à Tor, autant de "noeuds" par qui transitent les flux d'informations sur le réseau, garantissant ainsi l'anonymat de ses utilisateurs. En passant par le réseau Tor, les données personnelles de l'internaute (adresse IP, pays) ne peuvent plus être localisées par les sites visités.

Son application la plus répandue prend la forme d'un navigateur Web du même nom. Il est conseillé aux utilisateurs de Tor de désactiver toutes leurs extensions (telles que Flash ou JavaScript) pour garantir leur anonymat, bien que cela ne restreigne l'accès à certains sites et services. ll est aussi possible de passer par le réseau Tor sous d'autres navigateurs, comme Internet Explorer et Firefox , mais au prix d'une manipulation plus complexe via les paramètres réseaux.

D'autres programmes, moins aboutis, permettent également de profiter du réseau. C'est notamment le cas d'une messagerie anonyme et d'un client BitTorrent.

Tor vs. NSA

Le réseau Tor s'est d'ores et déjà imposé pour nombre de geeks américains comme une réponse aux révélations d'Edward Snowden sur l'activité de l'Agence nationale de la sécurité américaine (NSA). Vitrine du Web underground, le réseau jouit néanmoins d'une réputation sulfureuse, car il a est notamment utilisé par de nombreux revendeurs de drogues ou d'armes au marché noir.

Encore méconnu en France, il bénéficie d'un regain d'intérêt depuis les premières discussions sur le projet de loi sur le renseignement, laquelle prévoit notamment ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant