Le réseau social russe VK se lance dans le partage de photos

le
0
Le réseau social russe VK se lance dans le partage de photos
Le réseau social russe VK se lance dans le partage de photos

(AFP) - Le réseau social préféré des Russes, VK, a lancé une application mobile de partage de photographies, s'attaquant de front à son rival américain Facebook, dont le service Instagram est très prisé en Russie.Snapster, disponible depuis le week-end pour les téléphones Apple et fonctionnant sous le système Android de Google, permet comme Instagram de partager avec ses contacts des photos préalablement retouchées avec des filtres prédéfinis ou personnalisables.

Il offre en outre notamment la possibilité d'envoyer des images qui s'autodétruisent au bout d'une durée prédéterminée et permet d'intégrer directement les photos et ses commentaires sur un compte VK.

Surnommé souvent "Facebook russe", VK, créé en 2006 sous le nom Vkontakte ("en contact") par le jeune génie de l'internet russe Pavel Dourov, devance largement dans l'ex-URSS son concurrent américain avec plus de 100 millions d'utilisateurs.

En revanche, il ne disposait pas de service de photographie et s'était laissé distancer sur ce terrain par Instagram, qui a gagné très vite une popularité considérable en Russie en surfant sur la mode des "selfies". Elle était ainsi classée sixième application mobile en Russie, selon une étude réalisée au début de l'année par l'institut TNS, loin devant Facebook (11e) qui a acheté Instagram en 2012 pour 715 millions de dollars.

"Il s'agit du premier service pour mobiles de VKontakte qui fonctionne indépendamment du réseau social, tout en étant intégré de manière étroite", a souligné le directeur d'exploitation Andreï Rogozov, cité lundi dans le journal Vedomosti. "Nous créons ainsi un nouveau projet global qui n'est pas limité au seul public du site", a-t-il ajouté.

Cette nouvelle stratégie intervient un peu plus d'un an après le départ de Pavel Dourov de la tête du groupe. Le turbulent patron, amateur des buzz et coups d'éclat, avait claqué la porte à l'issue ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant