Le réseau social Ask.fm prend des mesures contre le harcèlement

le
0
Le site internet est pointé du doigt au Royaume-Uni après le suicide de plusieurs utilisateurs victimes de messages haineux à répétition.

Le suicide d'Hannah Smith, victime de harcèlement sur Ask.fm, avait choqué le Royaume-Uni. Lundi, ce réseau social au centre des critiques a dévoilé les résultats d'un audit indépendant et annoncé des mesures pour éviter que d'autres tragédies de ce genre ne se reproduisent. «Nous voulons que les utilisateurs de notre site puissent s'amuser, partager des informations, se faire des amis et s'exprimer librement», indique le réseau dans un communiqué relayé par la presse britannique. «Nous voulons aussi qu'ils -surtout les jeunes - puissent le faire dans un environnement sûr».

Employer davantage de personnes pour mieux modérer le site, étudier les signalements faits par les utilisateurs dans les 24 heures, rendre le bouton «signaler» plus visible, mettre en avant l'option qui permet de ne pas recevoir de commentaires ano...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant