Le réseau démantelé en Italie a peut-être ciblé le Vatican

le
0

ROME, 24 avril (Reuters) - Le réseau islamiste visé vendredi par une opération de la police italienne préparait peut-être un attentat contre le Vatican, a déclaré le procureur de Cagliari, Mauro Mura, qui coordonne l'enquête. La police italienne a lancé une opération visant une vingtaine de membres présumés d'une cellule islamiste affiliée à Al Qaïda. Le groupe disposait de quantités importantes d'armes et s'appuyait, selon la police italienne, sur "un grand nombre de fidèles qui étaient prêts à commettre des actes de terrorisme au Pakistan et en Afghanistan, puis à retourner en Italie". "Nous n'avons pas de preuve, nous avons une forte suspicion", a déclaré Mario Carta, des services de lutte contre le terrorisme, interrogé sur l'hypothèse d'un projet d'attentat contre le Saint-Siège. Sur les écoutes téléphoniques pratiquées par les enquêteurs, on entend des suspects dire qu'ils vont lancer un "grand djihad en Italie". D'autres conversations interceptées laissent à penser que le Vatican était peut-être ciblé par le groupe, a-t-il ajouté. Tous les suspects, dont un imam arrêté à Bergame, dans le nord de l'Italie, qui était semble-t-il le chef spirituel du groupe, sont de nationalité pakistanaise et afghane. (voir ID:nL5N0XL28P ) (Gavin Jones; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant