Le report de l'écotaxe pourrait coûter 20 millions par mois à l'État

le
0
Écoumouv' se prépare d'ores et déjà à aller au contentieux si l'État ne remplissait ses engagements.

Cafouillage et marche arrière. «L'écotaxe est devenue le point de fixation d'une crise plus globale», a expliqué Jean-Marc Ayrault dans une interview donnée aux Échos mardi. Interrogé sur la question de savoir si la suspension irait au-delà de 2014, il a répondu: «Il faudra prendre le temps qu'il faut». Puis mardi matin, les déclarations contradictoires se sont succédées à propos de la date de mise en place par le gouvernement. Philippe Martin, le ministre de l'Écologie a déclaré que «le délai correspondra à la remise à plat de la fiscalité globale». Quelques heures plus tard, le premier ministre Jean-Marc Ayrault reprenait la main et confiait à des journalistes que l'entrée en vigueur de l'écotaxe était suspendue «aux conclusions et aux préconisations que feront les parlementaires». Autrement dit, l'écotaxe est reportée jusqu'à l'été prochain ou jusqu'e...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant