Le renouvellement des sanctions contre Moscou se complique

le
2
    VILNIUS, 26 mai (Reuters) - Il sera plus difficile de 
reconduire les sanctions européennes contre Moscou en raison de 
l'opposition grandissante d'un nombre de pays plus en plus 
important, a déclaré jeudi le ministre allemand des Affaires 
étrangères, Frank-Walter Steinmeier. 
    Les Occidentaux, qui dénoncent le "rôle déstabilisateur" de 
Moscou, ont imposé à la Russie ses premières sanctions en 
juillet 2014, en riposte à l'annexion de la Crimée et au soutien 
que les Européens accusent les autorités russes d'apporter aux 
séparatistes de l'Est ukrainien. 
    Les sanctions actuellement en vigueur expirent le 31 
juillet. 
    "Nous savons que les réticences (...) sont de plus en plus 
importantes dans l'UE", a déclaré Frank-Walter Steinmeier cité 
par l'agence de presse lituanienne BNS. 
    "Il sera plus difficile que l'an dernier de trouver un 
terrain d'entente sur cette question." 
    L'Allemagne souhaite maintenir les sanctions jusqu'à ce que 
les accords de Minsk conclus entre la Russie et l'Ukraine soient 
pleinement mis en oeuvre, a-t-il ajouté. 
    "Une chose est sûre. Nous ne pouvons passer sous silence 
l'annexion de la Crimée par la Russie en violation de la loi 
internationale ni la déstabilisation de l'est de l'Ukraine."     
 
 (Andrius Sytas,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 6 mois

    Angela Merkel est aux ordres de l'OTAN, elle participe au pourrissement de cette UE antidémocratique vassale de Washington. Elle est rémunérée par des valises de dollars placés au Delaware?

  • Berg690 il y a 6 mois

    "Une chose est sûre. Nous ne pouvons passer sous silence l'annexion de la Crimée par la Russie en violation de la loi internationale ni la déstabilisation de l'est de l'Ukraine." HAHAHA!