Le renouvellement de mandat BPCE de Perol serait mal engagé

le
2
LE RENOUVELLEMENT DE MANDAT BPCE DE PEROL SERAIT MAL ENGAGÉ
LE RENOUVELLEMENT DE MANDAT BPCE DE PEROL SERAIT MAL ENGAGÉ

PARIS (Reuters) - Les directeurs généraux des Banques populaires ont refusé le renouvellement anticipé du mandat de président du directoire du groupe BPCE de François Pérol, mettant en doute l'issue de cette initiative, rapporte le Journal du dimanche.

Selon le JDD, les directeurs généraux des Banques populaires se sont opposés par 10 voix contre 8 à ce renouvellement demandé au début du mois afin de maintenir François Pérol en poste jusqu'à 2020. Son mandat actuel prend fin en mai 2017.

Les dirigeants des Caisses d'épargne doivent se réunir mercredi pour arrêter une position, avant que le conseil de surveillance de BPCE se prononce le 4 novembre.

Selon un cadre du groupe cité par le JDD, ils pourraient aller dans le même sens. "Le sentiment général est qu'il n'y a pas de raison de précipiter les choses. On ne touche pas à la gouvernance au gré des événements", dit cette source.

François Pérol a obtenu fin septembre la relaxe à son procès pour prise illégale d'intérêts lors de sa nomination à la tête du groupe issu de la fusion des organes centraux des Banques populaires et des caisses d'épargne.

Dans l'attente de la décision de justice, une guerre de succession s'était ouverte en coulisses.

(Gregory Blachier, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cyti8 le dimanche 25 oct 2015 à 21:43

    BPCE: le pouvoir de dire NON. Au moins, ces DG servent à quelque chose.

  • M3182284 le dimanche 25 oct 2015 à 17:17

    Mais pourquoi le mandat serait renouvelé de façon anticipé? l'histoire ne le dit pas?