Le renouveau de la sélection colombienne

le
0
Le renouveau de la sélection colombienne
Le renouveau de la sélection colombienne

Plus d'un an après avoir conquis le monde du football avec une brillante Coupe du monde, la Colombie se doit de se reconstruire. En cause, une Copa América décevante, des cadres en méforme et l'arrivée de jeunes aux dents longues.

Le défi est de taille. Jamais la Colombie ne s'est qualifiée pour deux Coupes du monde consécutives. Pour réussir cette prouesse, la confiance a été maintenue à José Pékerman. Au pays, aucun doute ne subsiste : l'entraîneur argentin est l'homme de la situation. Pourtant, certaines questions reviennent en boucle. Comment "Don" Pékerman peut-il reconstruire cette sélection, fragilisée par une mauvaise Copa América ? Quel sera le rôle de Falcao lors de ces éliminatoires ? Comment le sélectionneur va remplacer James Rodríguez, forfait pour les deux premières rencontres ? Focus sur le renouveau de la sélection colombienne, cinquième au dernier classement FIFA.

Falcao, capitaine déchu ?


Lors du dernier match amical face au Pérou (1-1, le 9 septembre dernier), Pékerman a laissé de côté Falcao, Cuadrado, Armero et Zúñiga. Soit quatre cadres, dont trois qui ont œuvré à l'excellent Mondial 2014 des "Cafeteros". Ce qui apparaissait comme une sanction a rapidement pris la tournure d'une rénovation obligatoire. Les méformes et blessures des quatre joueurs cités ont contraint Pékerman à changer le visage de cette sélection. Le cas de Falcao est symptomatique du dilemme qu'affronte l'ancien sélectionneur de l'Argentine. Meilleur buteur de l'histoire de la Colombie, Radamel Falcao traverse une période noire depuis sa blessure au genou. Sur le banc à Chelsea, "El Tigre" risque aussi de s'y asseoir avec sa sélection, au détriment de Carlos Bacca, Jackson Martínez ou même de Teófilo Gutiérrez. Souvent pointé du doigt pour son manque de leadership, Falcao pourrait donc perdre son brassard de capitaine. Un choix logique selon Freddy Rincón, dans les colonnes d'El Universal : "Un leader n'a pas besoin de crier. Il doit montrer du tempérament, et ni James ni Falcao ne le font." Alexis García, ancien international, poursuit : "Falcao n'est pas un leader naturel. Ce rôle lui incombait lorsqu'il était capitaine. Mais aujourd'hui, je ne vois aucun joueur assumer ce rôle dans ce groupe." Au pays, beaucoup dénoncent le passe-droit accordé à Pékerman à l'ancien joueur de Monaco. En août dernier, le sélectionneur de la Colombie avait affirmé qu'il convoquerait uniquement des joueurs titulaires en club. Une déclaration bien trop hâtive lorsqu'on voit qu'Ospina (et donc Falcao) ont été appelés pour les premiers matchs des…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant