Le renouveau de la capitale française de la lunette

le
0
Grâce au retour des commandes de grandes enseignes, Morez retrouve un peu de son aura. 2000 personnes travaillent pour la quarantaine d'entreprises adhérentes au syndicat des Lunetiers du Jura.

Située dans le Jura, Morez, la «ville des lunetiers», retrouve un peu de son aura perdu. C'est ainsi à Oxibis, société de la région, qu'Optic 2000 a choisi en 2010 de confier la production de sa nouvelle gamme de montures à marque propre, qui arrivent aujourd'hui en magasins. Oxibis , qui réalise un chiffre d'affaires de 40 millions d'euros, produira au minimum 50.000 montures par an, en plus de celles qu'elle commercialise déjà sous son propre nom chez Optic 2000, notamment.

«Les montures de fabrication française représentent aujourd'hui 20% de notre chiffre d'affaires, mais cette part devrait être portée à 24% fin 2012, puis rapidement à 30%, explique Didier Papaz, PDG d'Optic 2000. Comme nos fabricants, nos opticiens ont écrasé leurs marges pour proposer ces montures à partir de 139 euros». Car Oxibis fait travailler toute une série d'autres PME locales, dont Naja, qui fabrique aussi les célèbres Santos de Cartier.

«Le retour des commandes par les gran

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant