Le renoncement à Lascaux-4 passe mal en Dordogne

le
2
LE RENONCEMENT DE L'ÉTAT À PARTICIPER AU FINANCEMENT DE LASCAUX-4 MAL ACCUEILLI EN DORDOGNE
LE RENONCEMENT DE L'ÉTAT À PARTICIPER AU FINANCEMENT DE LASCAUX-4 MAL ACCUEILLI EN DORDOGNE

BORDEAUX (Reuters) - Le renoncement de l'Etat à participer au financement du Centre international pariétal dit Lascaux-4, haut lieu de l'art préhistorique, annoncé lundi dans le cadre d'un plan d'économie, suscite des remous chez les élus locaux.

La ministre de la Culture Aurélie Filippetti a annoncé dans Le Monde l'arrêt ou la suspension en France d'un milliard d'euros de projets culturels entamés par le précédent gouvernement, dont Lascaux-4.

Le président socialiste du Conseil général de la Dordogne, Bernard Cazeau, a immédiatement saisi le président français.

"Cette décision est surprenante, dans la mesure où la mise en ?uvre de ce grand projet structurant pour la Dordogne répond d'abord à la nécessité de sanctuariser la colline de Lascaux, ceci à la demande de l'Etat et de l'Unesco", indique-t-il dans un communiqué.

Le président du département précise qu'il a, avec le président du Conseil régional d'Aquitaine Alain Rousset, immédiatement saisi "le Président de la République de ce dossier en lui demandant une audience afin de le sensibiliser sur les enjeux économiques et culturels du projet".

Pour autant, le projet dont le maître d'ouvrage est le Conseil général n'est pas remis en cause selon Bernard Cazeau, qui a assuré sur l'antenne de France Bleu Périgord qu'il est "possible de trouver des financements collatéraux".

"Il y a l'Europe, d'abord, et puis il y a une volonté d'un certain nombre d'entreprises d'être le pilier financier de cette affaire. Il y a déjà au moins trois entreprises qui sont intéressées", a-t-il dit refusant de donner les noms de ces partenaires potentiels.

Lascaux-4 est un projet fac-similé de la fameuse grotte découverte fortuitement par des adolescents en 1940 et qui a marqué une date dans la connaissance de l'art préhistorique.

Elle reste à ce jour l'une des plus importantes grottes ornées paléolithiques, parfois surnommée la "chapelle Sixtine de l'art pariétal".

Dégradée par l'afflux massif de touristes, elle a été fermée au public en 1963 et réservée aux chercheurs.

Pour ne pas priver de ce spectacle les curieux venus de toute la planète, un fac-similé fut créé en 1983, Lascaux-2, qui a reçu depuis 10 millions de visiteurs. Mais cette grotte voisine de l'originale, ne représente que 50% du site.

Lascaux-4 doit notamment proposer à partir de l'été 2015 un fac-similé complet de la grotte dans une bâtisse de 7.800 m2 destiné à recevoir 400.000 visiteurs chaque année.

Construit à proximité mais à l'écart de la colline de Lascaux où se trouve la grotte originale, Lascaux-4 a également pour but de protéger l'ensemble du site préhistorique qui sera désormais totalement fermé au public.

Le budget est évalué à environ 50 millions d'euros financés par le département et la Région, la part de l'Etat était de 12 millions d'euros.

Outre l'intérêt de protéger le site de la grotte de Lascaux située dans la vallée de la Vézère, où sont concentrées 147 gisements remontant jusqu'au paléolithique, pas moins de 25 grottes ornées et 14 sites classés au patrimoine mondial de l'Unesco, Lascaux-4 est aussi un atout de développement économique dans un département qui vit du tourisme.

Claude Canellas, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6673744 le lundi 10 sept 2012 à 23:32

    D'un autre côté la Dordogne a voté Hollande à 59% donc je ne vois vraiment pas en quoi ils osent se plaindre! Il doivent déjà à Malraux la conservation exceptionnelle de Sarlat et les retombées économiques induites et en reconnaissance ils votent systématiquement à Gauche depuis 35 ans! Alors assumez pour une fois!

  • M7136507 le lundi 10 sept 2012 à 22:49

    12 millions d' € cest 16% des indemnités supplémentaires de nos députés ?