Le renforcement du Fonds européen discuté à Davos 

le
0
La capacité de prêt effective du fonds de secours aux États en difficulté serait portée à 440 milliards d'euros.

Échaudés par leurs erreurs de communication passées, les dirigeants européens ont préféré poursuivre leurs discussions sur le renforcement du Fonds européen de stabilisation financière (FESF) loin de Bruxelles, dans les salons feutrés du Forum de Davos. Ministres des Finances et commissaires européens se sont rendus cette année en force dans la station suisse.

En coulisses, les discussions avancent sur trois sujets cruciaux pour les marchés, et très sensibles politiquement pour l'Allemagne : l'augmentation de la capacité de prêt du fonds ; la possibilité pour le fonds de racheter des dettes d'État sur les marchés ; une baisse du taux d'intérêt appliqué aux États secourus ; ou un allongement des prêts jusqu'à trente ans.

D'après les participants aux pourparlers, un accord de principe aurait été trouvé sur le premier point : l'augmentation de la capacité de prêt effective du fonds, à 440 milliards d'euros, contre 250 milliards aujourd'hui. Reste à

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant