Le rendement du Bund passe en territoire négatif, une première

le
0
 (Actualisé avec détails, autres données) 
    LONDRES, 14 juin (Reuters) - Le rendement du Bund à 10 ans, 
l'emprunt phare de l'Allemagne et référence du marché 
obligataire européen, est passé mardi en territoire négatif pour 
la première fois, les craintes de voir les Britanniques se 
prononcer d'ici neuf jours pour une sortie de l'Union européenne 
provoquant une ruée vers des actifs jugés sûrs. 
    Vers 09h45 GMT, ce rendement  DE10YT=TWEB  reculait plus de 
cinq points de base, à -0,025%, selon les données de la 
plate-forme Tradeweb. 
    Les Bunds allemands à 10 ans rejoignent ainsi le club, 
pesant plus de 10.000 milliards de dollars (8.917 milliards 
d'euros) des obligations souveraines dont le rendement en passé 
en territoire négatif. 
    L'imminence du référendum organisé le 23 juin a accenté la 
fuite des investisseurs vers le marché obligataire, qui 
s'explique au départ par les mesures d'assouplissement monétaire 
sans précédent de la Banque centrale européenne et par les 
inquiétudes concernant la croissance mondiale.  ID:nL8N19242P  
    Les craintes de voir la Grande-Bretagne quitter l'Union 
européenne, alimentées ce mardi par un nouveau sondage donnant 
le camp "Leave" vainqueur et la prise de position du tabloïd The 
Sun, journal le plus lu dans le pays, en faveur du "Brexit", 
font plonger la livre de 1% face au dollar et les Bourses 
européennes de quelque 1,3%. 
    "Tous les intervenants des marchés financiers ne parlent que 
du Brexit", a déclaré Cyril Regnat, chargé de la stratégie dans 
l'obligataire chez Natixis. 
    "Au cours des derniers jours, tous les actifs jugés risqués 
ont été massivement vendus", a-t-il ajouté. 
    Le rendement sur les Bunds allemands à cinq ans est tombé à 
un plus bas historique, à -0,466%, soit un recul de près de 
quatre points de base. Le rendement des Bunds à 30 ans 
 DE30YT=TWEB  baisse de quelque sept points de base, à 0,55%. 
    L'engouement pour les Bunds allemands se fait au détriment 
des obligations souveraines des pays dits périphériques de la 
zone euro, avec un écart de rendement entre les deux au plus 
haut depuis février. 
    De leur côté, le rendement à 30 ans des Gilts  GB30YT=RR , 
les obligations souveraines britanniques, est tombé à nouveau 
plus bas historique de 1,99%, la publication de données montrant 
une hausse de l'inflation moins marquée que prévu en 
Grande-Bretagne ayant accentué la demande pour ces titres 
initiée par les incertitudes liées au référendum du 23 juin. 
    Le rendement des Gilts à 10 ans est également à un plus 
record, à 1,158%. 
 
 (Dhara Ranasinghe, Véronique Tison et Benoît Van Overstraeten 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux