«Le remplacement du bisphénol A prendra au moins 5 ans»

le
0
INTERVIEW - Les députés devraient voter mercredi l'interdiction du bisphénol A dans les contenants alimentaires dès 2014. Patrick Lévy, médecin-conseil auprès de l'Union des industries chimiques, explique pourquoi ce délai est irréaliste.

Bénéficiant du soutien du gouvernement à l'Assemblée nationale jeudi, la proposition de loi socialiste d'interdire le bisphénol A (BPA) dans les contenants alimentaires à compter de 2014 devrait être adoptée lors du vote mercredi prochain. Quelques jours auparavant, l'Agence nationale de sécurité sanitaire avait remis un rapport alarmant sur les risques que représentent ces particules pour la santé humaine. Le ministre de la Santé Xavier Bertrand est même allé plus loin que le compromis trouvé en commission en prônant une application anticipée dès 2013 pour les produits destinés aux enfants de moins de trois ans. Le député PS et médecin Gérard Bapt, à l'origine du texte, est néanmoins resté sur 2014, estimant que «l'important est que le mouvement soit donné et l'échéance suffisamment ample pour les industriels» pour trouver des produits de substitution. Lefigaro.fr a demandé l'avis du médecin-conseil de l'Union des industries chimiques.

Lefigaro.fr -...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant