Le relèvement du plafond du livret A, une mesure coûteuse et inefficace

le
5
Indexés sur l'inflation, le livret A et le LDD rapportent désormais 0,75 % à l'épargnant. Sur le papier, c'est leur niveau le plus bas depuis leur création même si le taux réel reste positif. Mais celui-ci aurait dû être encore plus bas si le gouvernement ne s'était pas écarté de la formule de calcul. Le livret A et le LDD sont exonérés de tout impôt ou prélèvement social.
Indexés sur l'inflation, le livret A et le LDD rapportent désormais 0,75 % à l'épargnant. Sur le papier, c'est leur niveau le plus bas depuis leur création même si le taux réel reste positif. Mais celui-ci aurait dû être encore plus bas si le gouvernement ne s'était pas écarté de la formule de calcul. Le livret A et le LDD sont exonérés de tout impôt ou prélèvement social.

C'était une des promesses de campagne de François Hollande. Dans ses 60 engagements, l'actuel chef de l'État proposait de doubler le plafond du livret A ainsi que celui du livret de développement durable (LDD). Et ce, au nom du financement des entreprises innovantes et surtout du logement social.

Un engagement tenu grâce au doublement du LDD de 6 000 à 12 000 euros et à celui du livret A de 15 300 euros à 22 950 euros au travers de deux hausses successives de 25 % le 1er octobre 2012 et le 1er janvier 2013.

Cinq ans après, la Cour des comptes dresse un bilan « très mitigé » de cette mesure, dans un référé publié mardi sur la gestion de cette masse financière de 238 milliards d'euros centralisée dans un « fonds d'épargne » à la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Du point de vue de son impact aussi bien sur les épargnants que sur le financement du logement social ou sur les finances publiques.

De l'argent transféré aux banques

Comme de nombreux observateurs l'avaient anticipé, la promesse du candidat socialiste, sans doute populaire, a profité essentiellement aux ménages aisés. « En 2015, 45 % des livrets A étaient, en effet, dotés de moins de 150 euros et 64 % de moins de 1 500 euros », rappelle la Cour des comptes. L'argent supplémentaire récolté, soit 30 milliards d'euros, en grande partie transféré de « livrets d'épargne...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • paspil il y a 7 mois

    le logement social est peu couteux ... en comparaison du nombre de sans abris que l'on retrouvent à l' hopital , et la ce n'est pas le meme cout , mais bon c est la secu qui paye ...

  • gtudela il y a 7 mois

    Il faudrait d'abord relever le Taux avant de vouloir relever le plafond, car pour le moment les gens le vident au lieu de le remplir.

  • raph73 il y a 7 mois

    Comment ça promesse tenue??? le double de 15300 n'a jamais fait 22950 ! le plafond du livret A n'a donc pas été doublé.

  • calippe3 il y a 7 mois

    Avant de faire des promesses on étudie les dossiers .....

  • gbirothe il y a 7 mois

    couteuse certainement!! ineficace surement pas, cela permettra en le temps voulu de vidé le livret A qui n'est que de la dette puisque le Livret A sert a financer le logement social, or le plus souvant ce qui est investi dans le logement social se dégrade rapidement donc lorsque la CDC investi 1 elle recupere aller 0.01 en terme d'interet annuel et 0.3 le jour elle veut recuperer son capital