Le régulateur européen approuve les nouvelles batteries du B787

le
0
LE RÉGULATEUR EUROPÉEN APPROUVE LES NOUVELLES BATTERIES DU BOEING 787
LE RÉGULATEUR EUROPÉEN APPROUVE LES NOUVELLES BATTERIES DU BOEING 787

PARIS (Reuters) - L'Agence européenne de sécurité aérienne (Easa) a approuvé mardi, quatre jours après le régulateur américain, les modifications proposées par Boeing dans la conception des batteries de son 787 Dreamliner et annoncé que l'appareil pourrait voler à nouveau une fois le nouveau système installé.

"La directive sur la navigabilité sera mise à jour, ce qui permettra aux appareils exploités par des compagnies européennes d'être remis en service dès que la modification (aura été) faite", a déclaré l'agence dans un communiqué.

L'Autorité fédérale de l'aviation civile (FAA) américaine a donné son feu vert vendredi au nouveau système de batterie du Dreamliner, un pas décisif vers la reprise des vols commerciaux de cet avion ultra-sophistiqué cloué au sol depuis plus de trois mois.

Un responsable de Boeing a déclaré de son côté à Washington que le constructeur aéronautique pourrait appliquer des critères plus stricts pour les technologies utilisées dans ses nouveaux modèles à la suite des incidents sur ses batteries.

"Rétrospectivement, je contesterais nos hypothèses d'essai", a dit Mike Sinnett, ingénieur en chef du Boeing 787, lors d'une audition devant le Bureau de la sécurité des transports (NTSB) à Washington. "Rétroactivement (...), nous pourrions appliquer des critères d'essai plus rigoureux ou tenter de comprendre un peu mieux les critères d'essai pour les nouvelles technologies."

L'immobilisation du Dreamliner en janvier à la suite de deux incidents, l'un à Boston et l'autre au Japon, mettant en cause la sécurité des batteries lithium-ion de l'avion, a coûté 600 millions de dollars (460 millions d'euros) à Boeing, selon certaines estimations, et l'a obligé à interrompre les livraisons du 787.

Tim Hepher et Andrea Shalal-Esa à Washington,; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant