Le régime syrien n'est pas près de tomber

le
0
REPORTAGE - Bachar el-Assad s'adressera mercredi à la nation pour calmer la contestation.?

De notre envoyé spécial à Masnaa (frontière syrienne)

La paranoïa sécuritaire du régime syrien est telle que, même lorsqu'il a quelque chose de positif à montrer, il ne parvient pas à faire venir sur place un journaliste occidental. Lundi soir, un chrétien libanais, proche conseiller de Bachar el-Assad, nous appelle: «Présentez-vous demain matin au poste frontière, un visa vous y attendra. Une grande manifestation de soutien au président Bachar est prévue pour la matinée. Vous pourrez constater de vos yeux la popularité du président et faire cesser la désinformation actuelle dans les médias internationaux.»

Mardi matin, lorsque nous nous présentons au poste frontière, sur la route Beyrouth-Damas, les policiers syriens ont beau scruter leurs ordinateurs, ils n'y trouvent rien pour nous. Subsiste seulement l'interdiction qui nous est faite de pénétrer sur le territoire syrien. Interdiction générale s'appliquant à tous les journalistes ou mesure intuitu personae

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant