Le référendum grec est-il valide ?

le
12
Les Grecs votent dimanche pour dire s'ils acceptent ou non les demandes de réformes des créanciers du pays. Le ministère de l'Intérieur estime à un peu moins de 25 millions d'euros le coût total du référendum.
Les Grecs votent dimanche pour dire s'ils acceptent ou non les demandes de réformes des créanciers du pays. Le ministère de l'Intérieur estime à un peu moins de 25 millions d'euros le coût total du référendum.

« Est-ce que la proposition soumise par la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international lors de l'Eurogroupe du 25 juin doit être acceptée ? » C?est à cette question que près de dix millions d?électeurs grecs doivent répondre dimanche. Des millions de bulletins de vote ont été distribués dans presque 20 000 bureaux de vote, installés d?urgence dans des établissements scolaires sur le continent et sur plus de 200 îles habitées. Les bulletins indiquent Nai (oui) ou Oxi (non), les deux mots qui sont devenus les leitmotivs de la courte campagne référendaire. Une question simple? en apparence seulement.En effet, la proposition des créditeurs sur laquelle les Grecs doivent se prononcer est en réalité un document de 9 pages extrêmement technique et difficilement compréhensible par un citoyen lambda. Il n?a pas été publié sur la gazette officielle, et ne sera pas affiché dans les bureaux de vote. Et s?il est disponible sur le site du ministère de l?Intérieur ? pendant trois jours, avec une coquille qui lui faisait dire le contraire de ce qu?avaient écrit ses rédacteurs ?, la moitié des Grecs qui ne possèdent pas Internet ne pourront pas le consulter. « C?est sans importance, les Grecs débattent du sujet depuis cinq ans et ils savent bien ce qui est en jeu », a déclaré au Point le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative Georges...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • indyta le dimanche 5 juil 2015 à 14:27

    ah vivre ensemble..tu veux un coup de barre a mine dans ta figure..?...

  • indyta le dimanche 5 juil 2015 à 14:26

    bah ok on a bien ete roule dans la farine,par nos elus,pour l Europe ,dont on a eu exactement le contraire de ce que les eperts avaient prevu!!et pour la France,qui promet, et fait l inverse,securite,emploi,vivre ensemble..

  • Abi04 le dimanche 5 juil 2015 à 14:21

    Valide ou pas rein à secouer !! La planche à billets € est panne !!! Ils n'ont cas imprimer des Drachmes dévalué par 20 et tout ira mieux !!!! Pas besoins d'Euro pour tricher....

  • horsebet le dimanche 5 juil 2015 à 14:01

    Si on met en doute la validité de ce referendum, dans ce cas, que dire des referendums européens sur les traités européens de Schengen ? Vous croyez que ces traités étaient compréhensibles ? Que dire de la validité de l'élection présidentielle, lorsqu'on sait désormais que les présidents élus appliquent LEUR VERTIABLE programme (pas celui présenté aux électeurs, mais le "programme confidentiel" mis au point par les lobbies qui les emploient) ?

  • pp1957 le dimanche 5 juil 2015 à 13:48

    @renard , ok avec toi , mais pour faire passer la pilule on fait paniquer les européens avec l'économie , sa nous feras admettre de payer pour les grecs indéfiniment , heureusement Angela essaie de limiter la facture

  • bibas1 le dimanche 5 juil 2015 à 13:39

    Je pense qu'il n'y a pas de leçon à donner! Et en France, en 2005, avait-on présenté et détaillé les près de 200 article du TFUE? Et avec le mot "RATIFICATION" dans la question que pour beaucoup, l'ont associé à "rayer", refuser",etc... Sans parler de la forfaiture du traité de Lisbonne! Et certains se permettent de glauser? C'est une plaisanterie d'une nullité qui n'a d'égale celle de ceux qui s'aventurent sur le sujet!

  • renard le dimanche 5 juil 2015 à 13:32

    Inutile de vous exciter, la Grèce restera dans l'Europe et dans l'Euro pour des questions géopolitiques, regardez un atlas et vous comprendrez... il faut juste leur payer une petite rente annuelle de quelques milliards.

  • igvisor le dimanche 5 juil 2015 à 13:24

    "avec une coquille qui lui faisait dire le contraire de ce qu?avaient écrit ses rédacteurs ?" ah ouais ! Genre ? Merci d'avoir publier le Fameux document qu'on se fasse une idee

  • ccondem1 le dimanche 5 juil 2015 à 13:24

    Mort de rire, Artus vient de déclarer que F. Inter que, même en cas de réponse "oui" à cette question, il faudrait quand même (re)négocier !!! Il doit pas connaître Angela, ce marxiste : si c'est oui, le futur responsable grec devra signer tel quel, et basta !

  • quigong le dimanche 5 juil 2015 à 13:24

    un referendum est toujours valide...toujours cette propagande ...l'euro ne tient que par la peur distillée par les médias aux ordres...