Le redressement du marché du travail se poursuit aux Etats-Unis

le
1
POURSUITE DU REDRESSEMENT DU MARCHÉ DU TRAVAIL AMÉRICAIN
POURSUITE DU REDRESSEMENT DU MARCHÉ DU TRAVAIL AMÉRICAIN

par Jason Lange

WASHINGTON (Reuters) - Le nombre d'inscriptions au chômage est reparti à la hausse aux Etats-Unis la semaine dernière, mais les chiffres lissés sur un mois pointent toujours vers un redressement du marché du travail, selon des données publiées jeudi par le département du Travail.

La Réserve fédérale de Philadelphie a parallèlement publié un indicateur mensuel témoignant d'un rebond modéré de l'activité industrielle dans la région.

Les nouvelles inscriptions au chômage ont augmenté de 46.000 pendant la semaine au 13 octobre, à 388.000, soit une nette remontée par rapport aux 342.000 de la semaine précédente.

Malgré cette hausse, la moyenne mobile sur quatre semaines - qui permet de lisser les variations hebdomadaires - a reculé par rapport au mois précédent, donnant à penser que le redressement progressif du marché du travail n'est pas remis en cause.

"L'amélioration du marché du travail restera laborieuse et lente", indique Joseph Trevisani, analyste chez Worldwide Markets à Woodcliff Lake, dans le New Jersey.

A l'approche de l'élection présidentielle du 6 novembre, l'économie américaine a récemment montré des signes de convalescence, avec un taux de chômage en repli à 7,8% en septembre et des ventes au détail qui repartent à la hausse.

L'indice des indicateurs avancés, qui préfigure l'évolution de l'activité économique, a en outre affiché en septembre sa plus forte hausse en sept mois, a annoncé jeudi le Conference Board.

AJUSTEMENTS SAISONNIERS

Le nombre de nouvelles inscriptions au chômage avait baissé de 30.000 la semaine précédente, une variation d'une ampleur inhabituelle qui le ramenait à son plus bas niveau depuis quatre ans.

Un responsable du département du Commerce a cependant nuancé ces chiffres jeudi en faisant état d'ajustements saisonniers, Etat par Etat, qui faussent la statistique globale en début de mois.

Plus parlante, la moyenne mobile sur quatre semaines a reculé à 365.500 contre 378.500 un mois plus tôt.

"A cette aune au moins, il faut croire que le marché du travail s'améliore", déclare Pierre Ellis, économiste au cabinet Decision Economics à New York.

De son côté, la banque de Réserve de Philadelphie a annoncé une hausse plus forte que prévu de son indice d'activité, à 5,7 en octobre contre -1,9 en septembre. L'indice témoigne ainsi d'un rebond de l'activité dans la région de Philadelphie après cinq mois de contraction .

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un indice à 1.

Véronique Tison pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9566237 le jeudi 18 oct 2012 à 19:00

    La dernière fois,ils avaient oublié de compter un Etat.