Le redressement de Technicolor se confirme

le
0
Les ventes de l'ex-Thomson - au bord de la faillite en 2009 - se sont redressées tout au long de l'année. La perte nette de 69 millions d'euros a été divisée par cinq.

Technicolor, ex-Thomson, semble renaître de ses cendres. Après avoir confirmé être en discussions avancées dans le cadre de l'appel d'offres lancé par France Télécom pour sa prochaine génération de box Internet en France, le groupe qui a frôlé la faillite fin 2009 a amélioré ses résultats en 2010.

Sur l'ensemble de l'année le chiffre d'affaires des activités poursuivies s'inscrit en repli de 1,2% en données publiées, et de 5,4% à taux de change constant, à 3,57 milliards d'euros. Mais les ventes n'ont cessé de progresser sur 2010: au deuxième semestre, le chiffre d'affaires ressort en progression de 16,9% à 2,1 milliards d'euros dont une hausse de 21,4% à 1,16 milliard d'euros au quatrième trimestre alors que les ventes avaient plongé en première partie d'année.

L'exercice 2010 s'achève pour Technicolor sur une perte nette de 69 millions d'euros, «divisée par cinq entre 2009 et 2010», explique Stéphane Rougeot, le directeur financier, avant d'ajoute

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant