Le recyclage des ampoules basse consommation progresse

le
9
Christopher Ewing/shutterstock.com
Christopher Ewing/shutterstock.com

(AFP) - Avec 4.270 tonnes collectées en 2012, soit quelque 35 millions d'ampoules usagées, le recyclage des néons, lampes à économies d'énergie et lampes LED progresse toujours en France, a indiqué mercredi Récylum, l'éco-organisme chargé de gérer la filière.

Ces ampoules sont recyclées pour le verre, les métaux (cuivre, aluminium) et les poudres fluorescentes des lampes fluocompactes contenant des minerais recherchés, les terres rares, utilisés en technologie de pointe (éoliennes, batteries de voitures électriques, ordinateurs).

"On a collecté 4.270 tonnes de lampes usagées en 2012, soit une progression de 6% des tonnages. Dans beaucoup de pays, ils sont plutôt en baisse, ce qui montre que le geste de tri entre de plus en plus dans les habitudes des Français", se félicite le directeur général de Récylum, Hervé Grimaud.

Cela représente 36% des lampes considérées comme arrivant en fin de vie en 2012 (11.800 tonnes), soit un taux de collecte similaire à celui des piles usagées (36% en 2011 selon les données de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie).

Au total, 96% du poids des lampes usagées ainsi collectées est recyclé, explique Récylum, le reliquat étant constitué de plastiques mélangés, de colles et autres matières non réutilisables.

Quelque 19.000 points de collecte sont accessibles au public, dont 16.000 en magasins et 3.000 en déchetterie, rappelle l'éco-organisme qui collecte les ampoules depuis 2007.

Les ampoules à filament, progressivement retirées de la vente depuis 2009 en raison de leur mauvais rendement énergétique, ont été définitivement bannies des rayons fin 2012. Selon une estimation du cabinet Gfk, elles ne représentaient plus que 10% du chiffre d'affaires des ampoules grand public en France.

Le marché est désormais dominé par les halogènes (46%), qui ne se recyclent pas, devant les lampes à économie d'énergie (36%) et les lampes à diodes électroluminescentes (ou LED, 8%) selon cette étude de Gfk publiée fin 2011.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cmike1 le jeudi 17 jan 2013 à 12:29

    le tungstene n'est pas du tout un polluant majeur bande d'ignares ! les basse conso ont ete programmé pour durer encore moins que les filamentaires, avec un prix frisant l'indescence et necessitant une debilité profonde pour en acheter... seul des ecolos lobotomisés peuvent les defendre... encore une sous racxe de socialope ...

  • mpincon le jeudi 17 jan 2013 à 12:09

    Réponse à paumont1Erreur ! le mercure des ampoules basse consommation est infiniment plus Toxique que le tunsgténe ! Le mercure est liquide et en partie gazeux à température ambiante , on en respire quand on casse une ampoule , pas le tunsgtène .Ce sont bien ces sampoules basse consommation qui sont du poison !Appamée

  • paumont1 le jeudi 17 jan 2013 à 11:48

    bien vu cyrgod, les ampoules halogènes contiennent du tungstène, un des fameux métaux lourds, et des halogènes, elles ne sont pas recyclées ce qui pollue, les autres le sont en partie , et elles évitent le rejet de CO2 dans l'atmosphère, donc la question de la comparaison ne se pose même pas sauf pour les pollueurs quatre quatrisés.

  • cyrgod le jeudi 17 jan 2013 à 09:58

    @tmf43 : je ne sais pas comment tu fais ton calcul simple :) Ce que je retiens c'est que ce sont les mêmes personnes qui recyclent piles et ampoules : mêmes taux et mêmes lieux de collecte. ET que 64% des piles et ampoules en fin de vie vont polluer nos sols !! Et enfin que les lampes halogènes devraient être interdites car ne se recyclant pas, elles polluent plus que les autres par définition.

  • mpincon le jeudi 17 jan 2013 à 09:25

    Ces ampoules de type fluorescentes sont en réalité des lampes à vapeur de mercure .Elles devraient être interdite à ce titre , car le mercure est un polluant majeur très toxique .je suis très étonné que cet article n'en dise rien , il n'est donc pas objectif , car une des raisons du recyclage est d'éviter la dissémination de mercure dans l'environnement .Vous avez -dit langue de bois ?Appamée

  • tmf43 le jeudi 17 jan 2013 à 08:26

    Si les anciennes ampoules représentaient encore 10 % du chiffre d'affaires du marché alors qu'elles étaient dix fois moins cher, cela veut dire que les anciennes ampoules représentaient exactement 52.63 % du nombre total d'ampoules vendues (calcul simple).

  • tmf43 le jeudi 17 jan 2013 à 08:17

    Le recyclage progresse déjà ? En clair, ces ampoules ne valent rien. Ah, mais c'est vrai, on ne pouvait pas les recycler avant de les fabriquer...ou alors, faut faire comme la machine de Fernand Reynaud qui resème le blé que tu viens de récolter...

  • mcarre1 le mercredi 16 jan 2013 à 22:15

    et les 64% des lampes basse consommation qui ne sont pas recyclées, leur mercure part dans la nature? Polluantes, chères, peu fiables, longues à démarrer, ...

  • M5005891 le mercredi 16 jan 2013 à 21:48

    Et dire qu'elle devait durée plus longtemps que les anciennes.Nous nous sommes encore fait enfumer tout en passant à la caisse.