Le recul se poursuit à la Bourse de Paris

le
0
DR
DR
Ces deux baisses marquantes se déroulent dans un marché stable et calme, à l'image déjà de la séance d'hier. Ce matin, le CAC40 était quasi stable peu avant 9h30 à 4.260 points. Les volumes échangés semblaient toutefois quelque peu s'étoffer, avec environ 350 ME échangés sur les valeurs de l'indice. Mais globalement, le manque de conviction des investisseurs reste fort et les publications de résultats annuels pourraient fournir, dans les prochaines semaines, l'opportunité au Marché de trouver matière à la hausse. Dans l'immédiat, la réunion des gouverneurs de la BCE sera aussi suivie de près aujourd'hui. Hier, son homologue américaine, la Fed, a indiqué dans les minutes de sa dernière réunion, qu'elle procéderait "prudemment" et "à un rythme mesuré" pour réduire ses achats d'obligations. Mais les investisseurs craignent malgré tout que cette politique n'implique une hausse des taux d'intérêts. Les chiffres de l'emploi américain toujours aussi cruciaux, seront publiés vendredi. Les données dévoilées par le cabinet ADP, qui préfigurent généralement les données officielles, se sont révélés encourageants, le secteur privé américain ayant créé près de 240.000 postes en décembre, alors que les analystes misaient sur 200.000.

WALL STREET

Wall Street a terminé en ordre dispersé mais reste proche de ses plus hauts historiques après les bons chiffres de l'emploi privé américain et la publication des minutes de la dernière réunion monétaire de la Fed (celle du 18 décembre). Le compte-rendu a notamment montré que les membres de la Fed estiment que les avantages issus du QE s'érodent au fil du temps et ont exprimé leur préoccupation quant à d'éventuelles prises de risque excessives dans le secteur financier. Enfin, Bed Bath & Beyond, Constellation Brands, Monsanto et Global Payments ont publié leurs derniers résultats trimestriels. Le DJIA recule finalement de 0,41% à 16.462 pts, tandis que le Nasdaq prend 0,30% à 4.166 pts. Le S&P500 perd enfin 0,02% à 1.838 pts.

ECO ET DEVISES

Le commerce extérieur français était déficitaire de -5,68 milliards d'euros en novembre, selon les chiffres publiés ce matin par les Douanes. "En novembre 2013, les exportations enregistrent une nette contraction", commente les rédacteurs de l'enquête, qui signalent notamment de moindres livraisons de matériels de transport et de machines industrielles. Les importations sont en légère hausse, notamment à cause de l'accroissement des approvisionnements énergétiques.

On suivra plus tard les indices de confiance de la zone euro de décembre (11h00), de la production industrielle allemande de novembre (12h00) et des décisions de la Banque d'Angleterre (13h00 : consensus statu quo sur les taux et le programme de rachats) et de la BCE (13h45 : consensus statu quo) sur les taux.

Aux Etats-Unis, le rapport Challenger, Gray &
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant