Le recul de Taubira sur l'aide juridictionnelle

le
1
Le bâtonnier de Paris veut favoriser les dons des grandes entreprises pour renflouer ce dispositif.

Petit recul diplomatique. Christiane Taubira a évité de justesse un vaste mouvement de grève des barreaux français. Vendredi, la garde des Sceaux n'est pas arrivée les mains vides à l'assemblée générale du Conseil national des barreaux (CNB), dont les représentants l'attendaient de pied ferme, en robe noire et pancartes sur les marches du Palais Brongniart. Dans une salle chauffée à blanc par le bâtonnier Jean-Marie Burguburu, président du CNB, la ministre de la Justice a opportunément annoncé le report de la réforme de l'aide juridictionnelle destinée aux plus démunis, qui suscitait une fronde des avocats. Plus question, donc, d'harmoniser les tarifs d'un barreau à l'autre pour économiser une quinzaine de millions d'euros sur le budget de la justice. Ce dernier doit, pour 2014, réduire ses dépenses d'une centaine de millions d'euros. Mais, du coup, la hausse de...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2606534 le vendredi 4 oct 2013 à 22:45

    Elle aurait mérité d'être blonde...