Le récit de l'assaut du Raid contre Mohamed Merah

le
0
Mohamed Merah a fait feu à trente reprises sur les policiers du Raid avant d'être abattu d'une balle dans la tête.

Une longue négociation avortée, des tirs de grenades assourdissantes dans la nuit, une intense fusillade émaillée d'explosions au matin mais pas de reddition. Mohamed Merah, le tueur fanatique qui a ensanglanté Toulouse et Montauban, faisant 7 morts, dont 3 enfants, a trouvé la mort jeudi devant son appartement transformé en fort Chabrol.

Celui qui s'était rendu à deux reprises dans des camps d'entraînement de la zone pakistano-afghane est décédé comme il aurait toujours voulu vivre : en combattant djihadiste. Tué d'une balle dans la tête, alors qu'il tentait de s'échapper de chez lui les armes à la main. Dans un ultime coup d'éclat, ce «fou d'Allah » a tiré sur les policiers du Raid qui cernaient les lieux depuis 32 longues heures. Mohamed Merah ne voulait «pas mourir en martyr ». Il était décidé à vendre très chèrement sa peau, à ne faire aucun cadeau aux «superflics » qui ont tout fait, en vain, pour le capturer vivant.

Tout a basculé mercredi ü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant