Le réchauffement climatique ralentit l'économie mondiale

le
0
L'augmentation constante des rejets mondiaux de gaz à effet de serre contribue à freiner la croissance.
L'augmentation constante des rejets mondiaux de gaz à effet de serre contribue à freiner la croissance.
De quoi légitimer la thèse selon laquelle crise économique et crise écologique sont intrinsèquement liées et doivent être combattues ensemble.

C'est un fait : la crise économique a relégué au deuxième voire au troisième plan les enjeux environnementaux. Oublié le réchauffement climatique, occultés la réduction des émissions de gaz à effet de serre et le développement de l'énergie durable. Il faut défendre l'emploi, le pouvoir d'achat et se serrer la ceinture, même s'ils sont de plus en plus nombreux à pressentir un modèle en fin de vie et à prôner, au minimum, un capitalisme plus « vert ».
Suivie par notre rédaction, la Conférence environnementale de mi-septembre a eu le mérite de réintroduire l'écologie dans le débat public et il serait regrettable que celle-ci passe une nouvelle fois à la trappe pour de longs mois, à cause d'un tweet polémique ou d'une nouvelle hausse des prix à la pompe de trois centimes d'euros. Les nombreuses mesures annoncées, elles, vont dans le bon sens, mais demandent évidemment confirmation. En l'état actuel, une question se pose : le gouvernement a-t-il les moyens de ses ambitions écologiques ?
Il lui faudra en tout cas manier habilement la carotte et le bâton dans un contexte de net ralentissement de l'économie mondiale, phénomène auquel contribue aussi, à hauteur d'1,6 % si l'on en croit un rapport américain diffusé la semaine dernière, le... réchauffement climatique. Ironie du sort et ce
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant