Le réchauffement climatique pourrait provoquer un effroyable génocide

le
0
Le réchauffement climatique devrait amener une multiplication des catastrophes naturelles et faire de plus en plus de victimes partout dans le monde.
Le réchauffement climatique devrait amener une multiplication des catastrophes naturelles et faire de plus en plus de victimes partout dans le monde.
Déjà évoqué avant-hier dans ces colonnes, le rapport de l'ONG espagnole DARA, commandé par vingt pays en développement (PED) rassemblés au sein du Climate Vulnerable Forum, un partenariat scellé en 2009, avance le chiffre de cent millions de morts à l'horizon 2030.
Si l'on en croit ses auteurs selon lesquels, à terme, aucun État ne sera épargné, le réchauffement climatique contribue déjà à ralentir l'économie mondiale : en l'état actuel, l'échec des actions entreprises pour l'endiguer lui « coûte 1,6 % de son PIB, soit mille deux cents milliards de dollars (environ neuf cent trente millions d'euros) par an de prospérité. » Ce n'est malheureusement pas le pire. L'irrésistible augmentation des émissions de gaz à effet de serre, qui pose la question de la survie des pays insulaires, grands oubliés des négociations climatiques alors même qu'ils sont les plus menacés par la montée du niveau de la mer, principal corollaire de la hausse du thermomètre global, risquerait ainsi d'entraîner une catastrophe humanitaire internationale sans précédent.
Quelque cent millions de personnes pourraient trépasser partout dans le monde d'ici 2030 en raison de la multiplication de catastrophes naturelles qui seraient de surcroît de plus en plus violentes (vagues de sécheresse, raz-de-marée etc.), de la pollution atmosphérique croissante et, de nouveau, de la hausse du niveau des océans. Une estimation effrayante, sachant qu'aujourd'hui le réchauffe
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant