Le recadrage de Hollande ne dissipe pas le malaise au gouvernement

le
0
Les imprécisions sur l'entretien entre Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls et les hypothétiques regrets du ministre de l'Intérieur concernant ses propos sur les Roms laissent planer quelques doutes sur l'unité du gouvernement.

Les conseillers élyséens le disaient sur tous les tons, ces derniers jour: le président n'est pas un «maître d'école» chargé de «siffler la fin de la récréation», après l'empoignade sur les Roms entre Cécile Duflot et Manuel Valls. Et pourtant. François Hollande a dû faire la leçon à ses ministres, mercredi, dans le huis clos du Conseil. Sévère, cassant, professoral, le chef d'État s'est adressé à eux comme à une classe de débutants, leur rappelant les règles élémentaires de la vie gouvernementale, après un an et demi au pouvoir. «Je suis attaché à la délibération collective. Mais le débat doit se situer à l'intérieur du gouvernement, non sur la place publique», a sermonné Hollande, rappelant que les différends devaient être tranchés «en i...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant