Le réassureur Scor vole au secours des éditions PUF

le
0

Scor aurait ­investi dans l'opération entre 1 et 2 millions d'euros.

En grande difficulté, les Presses universitaires de France (PUF) vont passer sous le giron du réassureur Scor. La maison d'édition, qui publie 170 collections actives dont les célèbres «Que sais-je?», cherchait depuis plusieurs mois un repreneur afin de financer sa mutation vers le numérique. La direction des PUF a reçu quatre offres, aucune ne provenant d'un éditeur, et a opté pour celle de Scor. Le ­rachat sera bouclé via la filiale de ­gestion d'actifs du groupe de réassurance, qui réa­lise ainsi sa première opération de capital-investissement majoritaire.

Scor aurait, selon nos informations, ­investit dans l'opération entre 1 et 2 millions d'euros. «Nous visons une rentabilité à moyen terme de notre investissement, insiste François de Varenne, le directeur général de Scor Global Investments. Ce n'est pas du mécénat, même s'il y a évidemment un fort attachement de Denis Kessler, (le ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant